Job 27


1 Job prit de nouveau la parole sous forme sentencieuse et dit:
2 Dieu qui me refuse justice est vivant! Le Tout Puissant qui remplit mon me d`amertume est vivant!
3 Aussi longtemps que j`aurai ma respiration, Et que le souffle de Dieu sera dans mes narines,
4 Mes lvres ne prononceront rien d`injuste, Ma langue ne dira rien de faux.
5 Loin de moi la pense de vous donner raison! Jusqu` mon dernier soupir je dfendrai mon innocence;
6 Je tiens me justifier, et je ne faiblirai pas; Mon coeur ne me fait de reproche sur aucun de mes jours.
7 Que mon ennemi soit comme le mchant, Et mon adversaire comme l`impie!
8 Quelle esprance reste-t-il l`impie, Quand Dieu coupe le fil de sa vie, Quand il lui retire son me?
9 Est-ce que Dieu coute ses cris, Quand l`angoisse vient l`assaillir?
10 Fait-il du Tout Puissant ses dlices? Adresse-t-il en tout temps ses prires Dieu?
11 Je vous enseignerai les voies de Dieu, Je ne vous cacherai pas les desseins du Tout Puissant.
12 Mais vous les connaissez, et vous tes d`accord; Pourquoi donc vous laisser aller de vaines penses?

13 Voici la part que Dieu rserve au mchant, L`hritage que le Tout Puissant destine l`impie.
14 S`il a des fils en grand nombre, c`est pour le glaive, Et ses rejetons manquent de pain;
15 Ceux qui chappent sont enterrs par la peste, Et leurs veuves ne les pleurent pas.
16 S`il amasse l`argent comme la poussire, S`il entasse les vtements comme la boue,
17 C`est lui qui entasse, mais c`est le juste qui se revt, C`est l`homme intgre qui a l`argent en partage.
18 Sa maison est comme celle que btit la teigne, Comme la cabane que fait un gardien.
19 Il se couche riche, et il meurt dpouill; Il ouvre les yeux, et tout a disparu.
20 Les terreurs le surprennent comme des eaux; Un tourbillon l`enlve au milieu de la nuit.
21 Le vent d`orient l`emporte, et il s`en va; Il l`arrache violemment de sa demeure.
22 Dieu lance sans piti des traits contre lui, Et le mchant voudrait fuir pour les viter.
23 On bat des mains sa chute, Et on le siffle son dpart.